Ma peau et Moi – Part 4 – Sans gluten, sans sucre, sans lait de vache et sans produits chimiques !

Vous avez pu découvrir mon parcours en  Part 1, Part 2 et Part 3 (liens mis).  Ici je vais vous parler de mes changements d’habitudes

Après avoir pas mal cogité (Fin de la part 3), j’ai lu, j’ai dévoré tous les articles de google parlant des problèmes de peau, mais cette fois ci je ne cherchais plus les crèmes que je pouvais acheter ni les avis, non ce coup ci je cherchais plus loin. « Regarde au delà de ce que tu vois » Merci Rafiki !

 J’ai donc parcouru le web et ses nombreux articles à la recherche de personnes qui parleraient de leurs problèmes de peau et de leur régime alimentaire. Et après maintes lectures, en janvier 2016, je suis passée (et chéri participe) au régime sans gluten, sans sucre raffiné, sans huiles raffinées, sans aliments raffinés tout court et sans produits laitiers de vache. 

Parce que oui après mes huit mois sous antibios j’avais pas le courage d’affronter l’horreur à nouveau et tout ça avait fait du chemin dans ma tête. Et ça y est après maintes lectures j’étais convaincue, la santé passe par l’intérieur et mon horrible peau n’était que le reflet de ma santé intérieure (bonjour l’horreur…). Donc j’ai sauté le pas, on s’est mis à manger correctement, évitant :          

Le lait parce qu’on ingurgite ce que la vache ingurgite et je peux vous dire que c’est pas joli joli (une histoire d’augmentation du taux d’hormone dans notre corps lié à ce que la vache ingurgite avant + le sucre faisant grimper notre insuline = combo gagnant pour une face horrible !).

Sans gluten, parce que le gluten c’est mal (il y a déjà pas mal d’articles qui relatent les mauvais côtés du gluten alors au risque de faire du copié collé, risque que je ne veux pas prendre, donc je vais vous mettre des liens pour ceux qui ne savent pas ce que c’est ;) ) Mais je peux vous dire que le gluten fait travailler votre estomac, votre estomac étant votre deuxième cerveau, il est vachement plus efficace s’il se concentre sur le reste de votre corps qu’à essayer et se fatiguer à digérer des trucs qui se digèrent pas facilement.

Sans sucre blanc parce que si vous saviez ce que vous ingérer, du vent, le sucre blanc n’a aucun apport bénéfique par contre qu’est ce qu’il vous fait du mal à l’intérieur ! En fait tout ce qui est produit et modifié n’est pas bon, gâteaux (même sans gluten), sucreries, plats cuisinés et je vous parle même pas des McDo etc. Oubliez l’alcool aussi ! 

Donc ouais, une bonne santé de la peau passe par l’intérieur. Donc le seul truc mauvais que nous achetons désormais c’est du pain sans gluten (oui mauvais car c’est fabriqué et en plus y a du sucre dedans) mais j’en mange peu donc voilà.

Nos placards sont maintenant fournis en sirop d’agave pour remplacer le sucre, en oeufs bio, en farine de riz, de châtaigne etc., de lait d’amandes et de noisettes pour remplacer le lait. On prend toujours du fromage de chèvre par contre car c’est moins touché que la vache. Et on fait tout nous même maintenant, les plats, les gâteaux etc. On mange peu de viande (ah si du jambon, honte à moi, y a rien de pire, mais on le prenait chez les producteurs locaux, dernièrement on est repassé aux barquettes bios car trop contraignant, honte à moi bis, honte à nous…)

Et si jamais on est pris en embuscade et qu’on doit boire de l’alcool on boit des mojitos, c’est le plus sain ! (Et même bon sans alcool ;) )

Et ma peau là dedans ? Eh bah ma peau elle allait mieux, au bout de quoi ? 1 mois, un mois et demi ! Sauf que forcément j’ai voulu faire des écarts et à chaque écart mon visage prenait. Du coca ? Des boutons dans la fente du sourire. Des hamburgers ? Des pizzas ? Le menton prend cher et les pommettes. La clope aussi joue, trop fumer ? Les pommettes. Et j’en passe. 

Mais alors quoi ? Vu que les boutons mettent 3 semaines à partir (28 jours en gros), faut plus jamais que je fasse d’écarts ??!! Non j’en suis pas rendue là. Je me fais des gros plaisir parfois, puis oui je me tape des imperfections de fou. Et j’essaye d’assumer car ils sont nettement moindres. 

MAIS ! Ma peau a toujours besoin de 3 tonnes de fond de teint ultra couvrant, mon teint était encore luisant au bout de 2h il y a encore 1 mois, après 4/5 mois de régime, c’est pas terrible quoi. Manger mieux mais sans écarts et avoir une peau toujours bof bof. Ouais bah non. Je me suis dit y a autre chose qui cloche… 

J’avais toujours la crème et le nettoyant que le dermato m’avait passé. Ah oui mais si on mange du naturel, pourquoi appliquer du non naturel sur ta peau cocotte ?! Ce que tu mets sur ton visage tu dois pouvoir le manger. Je vous dis tout de suite que si j’avais dû manger toutes ces crèmes et ces machins depuis 3 ans je serais morte de faim !

Alors j’ai troqué ma crème hydratante Avène, il y a 3 mois,contre de l’huile de jojoba (mon amoouur!). Oui je l’aime, oui elle est magique, oui elle rend la peau douce, moi qui n’avais pas connu ça depuis 3 plombes ! Oui elle fait du bien !

Sauf que comme je l’ai dit plus haut, il y a un mois donc après 2 mois d’usage j’avais encore la peau qui brillait facilement. Mais où est le problème. Ah bah oui mais cocotte, tu mets de l’huile de jojoba, tu manges bien mais tu laves ton visage au produit moussant chimique ?! Eh ça va pas ou quoi ?! Il ne faut pas mélanger le naturel et le chimique ! Du coup ces deux mois c’est comme si c’était 0 quoi… 

Du coup j’ai avancé mais tout doucement et là, je vais désormais me laver le visage avec l’huile (et mettre de la mousse de babassu pour l’émulsifier), rincer avec de l’eau thermale d’Avène ou Evian et remettre de l’huile de jojoba pour nourrir ma peau !

Je ne peux pas vous parler du retour de cette habitude, ce qui est sûr c’est que je ne ferai cela que le soir, je ne lave pas mon visage le matin ! La peau en a pas besoin ! Faut lui foutre la paix à votre peau ! Je ne peux vous parler de ce retour car depuis un mois j’ai arrêté toute routine beauté (et je vous en parle en Part 5 (ICI) !).

Ce qui est sûr c’est que les produits chimiques c’est fini ! Nous sommes des animaux nous avons pas besoin de tous ces produits tous nazes qui ne servent à rien à part qu’on dépense nos sous dans des tas de trucs inutiles et qui ruinent notre peau !!!

(Je bois beaucoup d’eau aussi, 3 L par jour, ça aide à éliminer les toxines et c’est bien mieux que tous les produits !) Et en parlant d’eau…

Je pense qu’il faut éviter de laver votre peau à l’eau du robinet ! Je sais c’est dur ! Mais votre peau vous dira merci, c’est tellement nocif pour votre peau l’eau du robinet. J’avais toujours des rougeurs, même si je mangeais correctement etc. Mais il me fallait mes 3 tonnes de fond de teint. Mais sans le savoir, tous les jours je nettoyais au nettoyant moussant mais en plus je rinçais à l’eau du robinet. MON DIEU ! Comment abîmer ma peau encore plus ! Adieu film hydrolipidique… O toi protecteur de la peau ! Ah bah non en fait c’est surtout peut-être le voilà pourquoi ma peau ne se réparait jamais vraiment, parce que tous les soirs j’abîmais ce qu’elle se fatiguait à reconstruire toutes les nuits… Un sacré cercle vicieux. 

Prenez soin de votre peau à l’extérieur ET à l’intérieur. C’est essentiel. Un corps sain aura un beau reflet extérieur, et c’est votre peau qui reflète cet intérieur. Prenez en soin, un corps on en a qu’un. 

Et j’ai arrêté de fumer aussi (pas totalement, je fume en soirée, mais j’ai arrêté tout ce qui était quotidien). La clope c’est mauvais pour la peau. 

Voilà après chaque problème est différent et votre acné est peut-être pas dû aux mêmes problèmes mais si jamais ça peut aider.

Je peux pas dire encore pour l’instant que ma peau est parfaite, loin de là, dans le sens où elle est encore rouge du coup, mais niveau imperfections, quand je ne fais pas d’écarts, et que je bois pas mal, j’ai surtout les imperfections sur le côté du menton, liées aux hormones et à la période fatidique !   

Je vous invite à lite la part 5 si jamais vous voulez savoir ce que ça fait de ne plus se laver le visage pendant 1 mois… Je vous d’ici vous êtes choqués ! ;)

L.

Ma peau et Moi – Part 3 – La crise !

En Part 1 retrouvez comment ma peau a basculé 

En Part 2, les fausses solutions que j’ai rencontré durant ces années  

En Part 3, celui là, je vais vous parler de la plus grosse crise et comment je l’ai calmé mais surtout ce qu’elle a amené comme réflexions dans ma petite tête !

En Part 4, je vous présenterai mes nouvelles habitudes ! Entre gluten, sucre, produits chimiques, eau du robinet & compagnie. 

Et en Part 5, bonus. « La Méthode Hommes des Cavernes » Un nouveau test (dont j’ai hâte de vous parler), encore en cours mais je peux déjà vous en dire du bien. Et vous expliquer le principe aussi ! 

Dans cette 3eme partie, je vais vous parler de ce qu’a fait la miette de peroxyde de Benzoile sur mon visage. 

Rappelez vous, part 2, j’expliquais que c’était revenu et que du coup j’avais appliqué du Peroxyde, juste un peu, pendant quelques jours, comme le médecin m’avait dit quelques mois avant.  Sauf que sauf que sauf que… Ce serait trop beau si tout avait été parfait. En quelques mots ce fut : LE PIRE MOMENT DE MA VIE ! 

Pourquoi vous allez me dire…? Parce que, voilà que c’était pendant les vacances d’avril, je me suis dit c’est cool les boutons seront partis grâce au peroxyde et j’aurai une peau niquel pour mon retour de vacances (pfff) (je travaillais là dans un collège et là aussi, comme au lycée, les enfants sont durs vis à vis de l’apparence et fallait que j’arrive à me faire respecter…) mais il en fut tout autre. J’appellerais ça une allergie ou plutôt une réaction, une putain de réaction de dingue, dans le mauvais sens évidemment… Voilà ce que ma peau a fait, une putain de réaction

Sauf que cette putain de réaction elle m’a détruite. Le peu de confiance qui restait s’est envolé, le peu d’amour propre aussi. J’avais le visage bourré de boutons, rouge, qui tirait, presque impossible à maquiller tellement c’était douloureux les boutons sous la peau, rouge, irrité, détruit en fait. J’en avais partout où j’avais appliqué la crème et où les soins se faisaient depuis tellement longtemps maintenant (soit 2 ans et demi). Je n’avais rien sur le front. Mais partout ailleurs oui. Partout où ma peau était abîmée ! Et on voit nettement la différence, cette ligne presque dessinée d’où les soins ont été appliqué et le reste de mon corps (cou, front.)

Je dois avouer que j’allais tellement mal, parce que oui adieu toutes relations sociales avec ça, sauf que c’est pas facile quand faut sortir travailler, que tout le monde et que personne dit rien, mais observe. Qu’il faut voir des gens aussi. Donc oui j’allais tellement mal que j’ai clairement pensé à en finir, pourquoi ? Parce que t’as honte, parce que tu te détestes, parce que tu peux pas vivre avec ce visage défiguré qui n’est pas réellement le tien et surtout que tu ne sais pas comment en sortir, tu ne peux pas l’accepter parce que tu as toujours de l’espoir mais à avoir trop d’espoir à un moment tu baisses les bras et tu te dis « c’est bon je me suis assez battu, j’abandonne« , t’es triste, tu as honte, tu veux plus voir les gens, ça te bouffe ta jeunesse, tu te demandes pourquoi toi ? Pourquoi ça t’arrive ? Et quelles sont les vraies solutions ? Pourquoi certaines peuvent mettre tout et n’importe quoi sur leur visage et pas toi ?

Alors j’en ai parlé à ma mamie, qui est un amour, elle m’a dit de retourner chez le dermato au moins pour que ça aille mieux (et elle a demandé à une personne faisant les soins à distance de me destresser (comprendra qui pourra ;) ) Sauf que pour moi j’étais pas stressée avant que ça commence cette grosse crise et que ça revienne après les antibios, j’étais même plutôt bien.

Donc je suis retournée vite vite en urgence chez le dermato, j’y suis allée avec une écharpe autour de la tête. Vous auriez vu la tête du doc’, je vous raconte pas. Il était choqué quand j’ai enlevé mon écharpe (pourtant il doit en voir des choses…). Il m’a direct proposé Roac (El Diablo !) et m’a donné la brochure. Sauf que je voulais pas de ça, vous avez vu les effets secondaires sérieux ?! (Je sais que tous les médocs ont des effets secondaires mais là entre l’assèchement et le reste non merci !)  mais je lui ai pas dit sur le coup parce que je voulais une solution, je crois qu’un jour sur deux à l’époque je me disais « vas-y prends Roac’ au pire t’as plus le choix ». Il m’a redonné l’antibio de la première fois pour 3 mois et m’a juste dit de laver et mettre une crème et surtout rien d’autre parce que là c’était pas possible. 

Après deux mois j’allais mieux, encore grâce aux antibios, sauf que là il était hors de question que ça revienne ! (Me demander pas comment ni comment j’ai survécu mais j’ai fait prolonger le traitement 8 mois ! Et il me reste une boite de côté, au cas où !) Sauf que je vais pas prendre des antibios toute ma vie… Ce n’est pas possible. Mais après les 3 premiers mois j’étais pas prête à retomber dans l’horreur, alors fallait que je trouve une solution donc voilà, c’était comme pour me rassurer. Ma peau allait, ça dépendait des jours, mais ça allait mieux oui, mais avec du fond de teint hyper couvrant parce que je vous raconte pas l’état en dessous laissé par la crise…

A ce moment là j’ai découvert le tea tree, les huiles essentiels, je l’ai adopté direct mais ça a fait du chemin dans ma tête… Attention réflexion : Le tea tree c’est naturel, alors pourquoi tout ce que je mets sur ma peau depuis des années est chimique ?? Pourquoi on me propose roac qui a l’air de foutre ton corps en l’air ?? Pourquoi ma peau est blessée que là où je mets des crèmes depuis tout ce temps ?? Et je me suis rappelée… Biseptine puis les crèmes –> Catastrophe… Crème toxique –> Catastrophe x10000 ! Et si ça servait à rien d’appliquer des choses, et si tout ce qu’on met dessus c’était de la merde clairement ?! 

La suite en Part 4 ;)  

L.

Ma peau et Moi – Part 2 – Les fausses solutions !

Alors voilà en Part 1 (ici) vous avez découvrir comment ma peau est devenue catastrophique ! 

Dans cette partie je vais vous parler des fausses solutions que j’ai trouvé durant mes recherches et les différents tests que j’ai fait. 

A la suite de la grosse crise horrible (de la Part 1), j’ai tout essayé, mais quand je vous dis tout, c’est touuuut (sauf Roac’). J’ai lu des nombres incalculables d’articles, d’avis, de personnes relatant leur histoire sur les forums, je cherchais désespérément LA solution miracle, LA crème, LE truc qui me sauverait la vie. J’ai pas réellement trouvé à vrai dire… J’ai essayé des sérums dits « miracles », toutes les crèmes que vous pouvez voir en pharmacie, tous les remèdes miracles comme boire du thé vert (mais à l’époque je le faisais 15 jours et je me disais « c’est bon »), le savon d’Alep aussi, tout tout tout. Ça a fini par s’arranger l’été d’après, c’était un peu mieux effectivement, mais pas grâce à tout ça… « Grâce » au soleil. (oui oui je sais ce que vous pensez là mais à l’époque je le savais pas plus que ça !), je me pensais protégée suffisamment en plus avec mon fond de teint qui protégeait un peu je me disais que c’était good ! Il n’en était rien… C’était pas top mais après l’été ce fut pire. Bon pas pire comme avant parce que c’est assez vite revenu comme avant l’été.

J’ai changé de pilule aussi, Leeloo était ma nouvelle pilule, ma gynéco pensait pas vraiment à ma peau, je lui avais dit que fallait pas faire n’importe quoi parce que j’avais la peau abîmée et fragile mais sous le fond de teint elle n’a rien vu et étant de la vieille école, elle ne pensait qu’à une chose : que je ne prenne plus Jasmine qui était de 3 eme génération et vu que j’avais pris du poids mon dieu il fallait pas que je prenne celle là ! (Enfin vous voyez quoi…) Sauf que quand je suis revenue la voir 3 mois plus tard avec des boutons sur les pommettes (et un peu éparpillés partout en vrai, ça avait suffisamment empiré pour vouloir retourner se cacher) et que je lui ai dit « vous le voyez peut-être pas avec les 3 tonnes de maquillage que je suis obligée de mettre ?! » et qu’elle m’a gentiment répondu « Si si ça se voit ! » Merci… Donc après maintes supplices pour avoir Jasmine, qu’elle me dise « vous auriez dû faire comédienne ! » et bah je suis repartie avec ma boite de  Daily G ! Merci la gynéco… –’ Pour elle Daily G était naturel, meilleur pour mon petit corps et ma petite peau…  

Que nenni, après quelques mois, ma peau était vraiment pas top… Ma routine beauté se résumait à nettoyant, crème anti boutons, produit anti boutons à mettre sur eux individuellement, en vrai ma peau était devenue un problème que je ne pouvais résoudre mais le pire n’était pas encore arrivé… Je passais mon temps à la cacher et à soigner

Ne supportant plus tout ça, après 6 mois sous Daily G, sans amélioration, à toujours essayer de nouveaux produits mais en y allant à taton à chaque fois de peur que ça empire.J’en ai eu marre. J’ai pris rendez vous chez un dermato (un déménagement entre temps nous a fait partir de la petite ville où il n’y avait que la  pire dermato du monde !) Donc me voilà dans son bureau, ça a duré 3 minutes à tout casser, je me suis dit encore un mauvais… Il m’a dit que fallait traiter de l’intérieur et m’a donné des antibios ! OH MON DIEU MA VIE ETAIT SAUVEE ! C’est ça hein ? Il m’a prescrit une crème hydratante (Avène pour peau à problèmes), un nettoyant moussant Avène, une crème à 5% de Peroxide de Benzoyl et VOILA ! Avec les antibios je voyais le bout du tunnel, prescrit 3 mois, il m’a dit que ça irait mieux après ! Et avec les crèmes ça ne pouvait que allait ! 

Oui ! Je revécu ! Oh la la c’était bien, le temps que ça agisse correctement il a fallut 2 mois en gros, et oh la la la libertééééé ! Je pouvais moins me maquiller, moins mettre de poudre, oui je regoûtais à la vie ! Bon c’était pas encore ça évidemment, il y avait quelques marques encore et un bouton ou deux mais franchement après les 10/15 (dans les pires jours les 15) que je me tapais régulièrement c’était la victoire, le début du renouveau ! 

Ouais ouais ouais… Ca a duré 2 mois, donc au bout de 3 mois de traitement j’ai eu un mois de liberté. C’EST TOUT ! Je pensais être débarrassée et en fait non pas du tout… C’est revenu, petit à petit, sournoisement, sur le menton, pis ça montait ça montait, jusqu’à attaquer la moitié de la joue (un seul côté !) J’ai pris peur, je voulais pas que tout recommence, alors tout en appliquant que très peu comme prescrit j’ai remis de la crème à 5% de Peroxyde de Benzoile. Un tout petit peu, sur quelques jours… Et là… le vrai cauchemar a commencé. 

La Part 3 vous racontera comment j’ai passé ce cauchemar, avec du pire et du mieux. 

Et en Part 4 je vous parlerai de ma nouvelle routine, de ce que j’ai changé, et comment je sais à quoi est dû mon problème ! 

L.

 

 

 

 

 

Ma peau et Moi – Part 1 – Comment ma peau est devenue horrible !

Alors voilà, avant de vous dire comment j’ai presque vaincu mes problèmes de peau faut que je vous parle du contexte parce que sinon vous allez rien comprendre… 

J’ai eu la malchance d’avoir des problèmes de peau absolument horribles ces 3 dernières années. Connaissant des moments de calmes et de vraies tornades. Faut s’avoir que l’acné assez sévère m’avait déjà accablé à l’adolescence, sauvée la pilule Jasmine, j’avais appris à revivre et profiter ! C’était bien, c’était cool, c’était avant surtout.

Après seulement 3 ans de calme, mon cauchemar commençait, je vous explique… C’était l’été, il faisait chaud, chaque être sur cette planète cherchait sa source de fraîcheur là où il pouvait, vous voyez le décor quoi…

Et moi, comme une grosse débile, qu’ai-je trouvé comme fraîcheur ?! De la biseptine… Oui oui. Je sais. Je sais ce que vous allez dire, penser, crier ! (Ne me frappez pas…). Sauf que pour moi, jeune et innocente jeune fille à la peau parfaite que j’étais, pensant que ma peau « il ne pouvait plus jamais rien lui arriver vu ce qu’elle avait déjà enduré » eh beh je l’abîmais, sans le savoir… EVIDEMMENT QUE TU L’ABÎMAIS TA PEAU GROSSE DEBILE !!!! <– Ça c’est ma petite voix intérieure qui me maudit, elle est adorable…

Sauf qu’évidemment, la beauté de ma peau pouvait pas durer, j’ai eu quoi, 5-6 boutons, rouges mais pas horribles qui sont apparus. Sauf qu’évidemment ma peur de récupérer une peau de merde m’a terrifiée donc qu’est ce qu’elle a fait la grosse débile  la jeune femme que j’étais, elle a filé, couru, s’est précipitée chez le dermato… Ouais ouais ouais. LA PLUS GROSSE CONNERIE (après la biseptine) !

Cette incapable de dermato, m’a filé des crèmes, de la marque Bioderma, mais je pense que quelque soit la marque, ça n’aurait rien changé. Pourquoi ? Parce qu’elle m’a prescrit ça comme ça, sans me connaitre, sans connaitre mes habitudes, sans me poser de questions. Elle m’a regardé, et m’a dit, « Vous avez quelques boutons, vous en faites pas dans un an, si vous appliquez ça correctement, tout sera parti ! »

J’étais confiance, je voyais pas où était le mal, un nettoyant, une crème anti bouton, et un autre tube pour soigner. Je voyais pas le problème sauf le temps que ça allait prendre. Il faut dire que dans la période où ça allait je lavais ma peau quand j’y pensais, donc autant vous dire qu’en gros c’était sous la douche quand je lavais mes cheveux donc à l’époque tous les 2 jours en gros et elle était belle, en plus à l’époque je fumais comme un pompier, je buvais, je dormais peu, je mangeais n’importe et tout allait bien, les joies de la jeunesse sans doute !

Alors j’ai attendu… Sauf que j’ai pas attendu 1 an, non non ! Au bout de 2 mois ma peau était… Comment dire sans vous effrayer… MONSTRUEUSE ! J’avais des cratères immenses, partout là où j’avais appliqué cette crème et tous ces trucs. Mes joues, mon menton, mon nez, tout était à vif, c’était réellement horrible. Incachable sous des couches de fond de teint, ma peau était luisante, ça brûlait, ça tirait, j’avais dit adieu à ma peau parfaite, sans le savoir…

Mais surtout cette honte, qui m’accablait à nouveau, la honte de moi (je travaillais dans un lycée en plus, vous imaginez le regard des ados de 16 ans, pour qui la beauté est le maître mot…). J’ai perdu toute confiance en moi, j’ai même pris du poids me réconfortant dans la nourriture, passant de moins de 60 kilos à 5/7 de plus. Cette honte que j’avais déjà connu quelques années auparavant me revenait de plein fouet dans la gueule, j’avais envie de me frapper, de briser les miroirs, de plus jamais sortir et surtout je me détestais, parce que c’est moi qui appliquais cette crème tous les jours, et j’ai détesté cette dermato encore plus, pour son mauvais travail, elle avait ruiné ma vie, et je pense encore actuellement qu’elle a ruiné un bout de ma jeunesse…

Je vous invite à aller lire les autres parties pour savoir comment je me suis sortie de cette phase et de celles d’après… ;)

L.

Le temps est passé !

Des mois sont passés depuis mon dernier passage ici et des choses se sont passées. Pas que du bien mais j’en ai tiré des choses positives ! Je vous raconterai tout ça ! 

Il va y avoir du sain (et pas du sein hein, on est pas assez intime voyons !), des produits bons et bios, toussa toussa !

Suivez le guide c’est par là…

Pour une peau saine et un corps sain ! (Ici)

 

L.

12345

L.

titunivers

Catégories

En quelques lignes…

Je suis L. Etudiante en psycho, cat lover, sérievore et food addict !
Ancienne dévore tout qui a pris conscience que notre corps valait mieux que ça.
Idées, astuces "beauté saine", retours d'expériences...
Blogueuse occasionnelle mais lubies constantes.

Visites

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Présentation des artistes é... |
Cercledream animations amér... |
ici3 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marleybooh
| coursdefrancaissylvie
| Vitavoix!